• evy481

Soins en conscience cloque du Pêcher

Voici un soin en conscience réalisé en connexion avec l'esprit du pêcher de mon jardin.


Je me connecte à l'esprit de l'arbre.

Je présente à l'arbre les huiles essentielles que j'ai pressenti.

Je les teste en kinésio pour savoir lesquelles utiliser, combien de gouttes, dans combien d'eau, combien de fois par jour, pendant combien de temps.

(il ne sert à rien que je vous donne la recette, ce sera chaque fois différent en fonction de ce que l'arbre à besoin, là il y a une dominance de citronnelle).


Je présente le spray réalisé.

-es-tu ok pour recevoir le spray maintenant?

-non!


Je ressens que c'est en lien avec moi. Il me faut faire non seulement le lien conscient avec l'esprit de l'arbre, mais aussi créer le pont avec les huiles essentielles, avec leurs vibrations et donc leurs champs d'informations. Ceci crée une montée de kundalini-force de vie dans mon corps-colonne centrale. Ceci est normal et fréquent lorsque on se connecte au végétal, ils sont de pures vibrations de vie.


Je demande également l'information que veux me transmettre mon arbre par sa maladie.

Il me montre ses feuilles racornies par la cloque.


-il est temps de s'ouvrir, de se révéler, de s'expanser, de fleurir.


Ce message est vibratoire et il est vraiment beau à ressentir.


Je peux à présent traiter.


Je suis étonnée car il y avait peu de liquide et mon mental me disais: il n'y a pas assez de liquide pour que cela fonctionne. Je demande donc à l'arbre.


- oui c'est ok, j'ai reçu l'information vibratoire des HE (huiles essentielles), et le vivant tout autour le reçois aussi. Aie confiance en la vie. Tu as amené l'info en toi et en moi.


Dans l'absolu, nous n'aurions pas besoin de passer par le geste matière de sprayer, car tout ce passe dans la vibration qui contient les informations. Idem pour l'utilisation des huiles essentielles, des tisanes, des plantes sous toutes formes, de la nourriture etc... mais nos corps en on encore souvent besoin et notre mental aussi pour valider. Je pense aussi que cela dépend de l'avancée de la maladie dans le corps physique. La prévention reste le meilleur remède. Du reste, j'avais reçu l'info de traiter mon arbre avant le débourrage, mais j'ai remis au lendemain et au surlendemain. J'ai agis lorsque la cloque c'était déclarée.


Deux jours plus tard, l'arbre réagit avec une gomose (sorte de gelée qui transpire des branches et du tronc), la cloque s'étend aussi, je savais que j'aurais du traiter préventivement.

Je redemande si besoin de suite de traitement.


- oui et avec d'autres He s'il vous plait.


Je remarque que les He sont diluées dans plus d'eau cette fois. Un peu comme les dilutions

en homéopathie.


Résultat: la gommes et la cloque ont stoppé, j'ai pu sauver la production et comme vous le voyez sur les photos je pourrais bientôt goûter à ces belles pêches.








Savez vous quelles fruits ont un goût inimitable?

Ceux qui viennent de votre jardin :)


Fé - Evelyne Fardel www.atelieretresoi.com





NB: (oui les HE ne sont pas diluables dans l'eau, toutefois c'est un microspray qui fait très bien son rôle de mélangeur)








15 vues0 commentaire